Enquête dans l'intérêt des mineurs 

 
                Mineur victime          Vol ou racket 
                                                  Infraction sexuelle 
                                                  Prostitution infantile
                                                  Harcèlement  - violences
                                                  Mavais traitement - Enfant battu - Privé de soins

      
   
                 Harcèlement scolaire - Violences scolaires - Provocation au suicide - 
  
Le harcèlement à l'école est puni par la loi. Les faits sont punis même s'ils n'ont pas été commis dans les bâtiments de l'école, collège ou du lycée. En cas de condamnation, les parents des auteurs mineurs peuvent être amenés à indemniser les parents d'une victime. L'État est lui responsable des fautes des personnels éducatifs. 

Mauvais traitement -  Enfant battu - maltraité ou privé de soin 
 
L'enfant victime d'agressions physiques, de violences psychologiques, d'abandon, de négligences ou de privation de soins est protégé par la société. Chaque adulte doit contribuer, autant qu'il lui est possible, à cette protection. 

Pour vous venir en aide 



                           Les questions à se poser : 

  • Mon enfant a-t-il/elle brusquement changé de comportement ? 
  • Mon enfant manque t-il/elle souvent les cours ? 
  • Mon enfant me demande t-il/elle souvent de l’argent de poche ? 
  • Utilise-t-il/elle beaucoup internet ? Est il/elle seule dans sa chambre pour surfer sur internet ?
  • Connaissez- vous ses mots de passe sur les réseaux sociaux FACEBOOK   et autres sites ? Savez-vous s'il fréquente des  sites de rencontres ? 
  • Accepte-il/elle que vous ayez accès à son ordinateur, à son téléphone portable ? Etes-vous susceptible d'avoir accès à l'historique de ses visites sur internet ?
      • Rentre t-il/elle souvent plus tard que l’heure prévue ?
        • Est ce que je connais ou non ses ami(e)s ? 
  • Va -t-il/elle sur les réseaux sociaux et pensez-vous qu'il y fait des rencontres? 

                     

                                   Drogue - Stupéfiants

  • Avez- vous accès librement à sa chambre ? 
  • Sentez-vous certaines odeurs suspectes? 
  • A –il/elle changé de comportement physique 
  • Etes-vous certain qu’il ne manque pas des cours au collège ou au lycée ou tout autre centre de formation ? 
  • Ses résultats scolaires sont-ils en chute libre ? 
  • Connaissez-vous ses nouveaux amis ?
  • Sort-il/elle seul souvent sans vous dire où il va ? 
  • Connaissez-vous les drogues dures ou douces ? 
  • Etes-vous informé sur le langage utilisé par tout consommateur de drogue? Avez-vous remarqué un changement vestimentaire ?
  • A-t- il abandonné le sport ? 

                                                   Fugue

  • Etes- vous en conflit avec votre enfant ? 
  • Connaissez-vous les numéros de téléphone de ses amis, l'adresse de leurs parents ? Les numéros d’immatriculation des voitures de ses amis ? 
  • Connaissez-vous les lieux où il va régulièrement, où il a ses habitudes
  • Est-il susceptible d’ être accueilli par une famille, un ami, une amie? 
  • Dispose -t il d’une pièce d identité ?  
  • A-t-il/elle accès à un compte en banque ?

Si toute disparition de mineur doit être signalée à la  Police ou à la Gendarmerie, notre intervention en terme de recherche est toujours possible.

Bien d’autres questions vous seront posées lors de notre entretien et bien des réponses vous seront apportées. Notre but est de prédéterminer dans quelles conditions notre mission sera réalisée et avec quel budget. 
 

    CONSEILS sur les HONORAIRES  proposés  par  notre cabinet de detective privé  :    

            TARIF HORAIRE OU  TARIF AU FORFAIT    LE QUEL CHOISIR  ?


Vous questionner, vous écouter, vous conseiller c'est le but que nous nous fixons lors de nos entretiens et nous vous indiquerons si nous jugeons utile d’engager ou non notre cabinet de détectives privés pour la défense de vos intérêts ou  pour toute autre demande.

Nous chercherons en permanence à ne pas grossir artificiellement le montant de  nos honoraires.

Votre détective privé  a le devoir de vous communiquer objectivement toutes  les informations  pour vous aider à bien comprendre la différence qu'il y a  entre  un tarif  horaire et  un tarif  au forfait car,  des non dits   peuvent être présents  lors de vos entretiens.


    Peut-on encore demander une Recherche dans l'Intérêt des Familles (RIF)


Non, il n'est plus possible de déposer une demande de recherche dans l'intérêt des familles. Cette procédure a été supprimée. 

Mais vous pouvez savoir si la personne est toujours en vie. (Nous consulter)

La procédure de recherche dans l'intérêt des familles permettait de faire rechercher un proche (époux(se), enfant...) majeur pour renouer des liens. Et ce, même si le ou la disparu(e) n'était pas en danger. Cette procédure a été supprimée par les pouvoirs publics .

 Désormais, la procédure à suivre dépend de la situation de la personne disparue. 

                               La personne disparue est MAJEURE ?

            Vous considérez comme inquiétant sa disparition OUI  ou   NON ?

En cas de disparition inquiétante d'un proche majeur, une enquête peut être ouverte par la police ou la gendarmerie. Une procédure spécifique existe si la personne a disparu à l'étranger. Si la disparition n'est pas jugée inquiétante, aucune enquête officielle ne peut être. Sans signe montrant que la personne disparue est en danger, une enquête officielle sera impossible. Vous devez retrouver la personne par vos propres moyens OU EN SOUS SAISISSANT

Dans tous les cas, une personne majeure est libre de ne pas entrer en contact avec ses proches lorsqu'elle est retrouvée.

                           

                                            La personne disparue est MINEURE ? 

Vous ignorez ce qui s'est passé :   La disparition d'un mineur est toujours considérée comme inquiétante. Vous devez contacter la police ou la gendarmerie.

Vous soupçonnez une enlèvement par un parent

L'enlèvement parental d'un enfant en France ou à l'étranger est une atteinte à l'exercice de l'autorité parentale. Les situations visées sont notamment le changement de domicile en France d'un parent non signalé à l'autre parent ou le déplacement illicite d'un enfant à l'étranger. Vous devez contacter la police ou la gendarmerie.